top of page

Communication du Maire




Chers Administrés,


L’année 2022 est bien avancée et j’ai tardé à rédiger le bilan pour l’année 2021. Les dossiers s’enchaînent les uns après les autres et il est parfois difficile de revenir sur des choses à faire listées en début d’année.


Cette année encore, les impôts à Hondevilliers ont augmenté. Pour la part relevant de la commune, il avait été au départ décidé de ne pas augmenter les impôts en Conseil Municipal mais l’augmentation forte des cotisations aux différents syndicats auxquels nous appartenons (Syndicat de Secrétariat de Bellot pour les services de secrétariat, d’urbanisme, de comptabilité et de ressources humaines, et le SIVU des Etangs pour le regroupement des écoles de Hondevilliers – Boitron – Sablonnières) nous ont obligé à augmenter les impôts du taux minimum que nous pouvions. La mairie ne s’est pas lancée dans de nouveaux grands projets. Nous sommes conscients que l’élaboration de projets entraîne des dépenses d’investissement supplémentaires et donc un plus fort besoin d’argent pour la commune. En revanche, nos dépenses de fonctionnement c'est-à-dire nos dépenses courantes ont augmenté. Vous l’avez remarqué vous aussi à la pompe, le prix des carburants a beaucoup augmenté. Jean-Michel, notre cantonnier, en a besoin pour utiliser le tracteur tondeuse de la commune. Le prix de l’électricité a aussi augmenté, ainsi que le prix des fournitures que nous utilisons quotidiennement. Nous avons dû ainsi renoncer à l’achat d’un nouveau toboggan pour les enfants puisqu’en huit mois, son coût est passé de 750 euros HT à plus de 1000 euros HT, d’autant plus que les achats de matériels communaux destinés aux enfants ne peuvent pas être faits au supermarché le plus proche.


En revanche, le déficit de la commune a été comblé et nos finances sont saines, encore fragiles mais saines. Pourquoi dans ce cas augmenter les impôts si la commune n’a plus de dettes ? Cet assainissement de nos finances nous permet seulement de pouvoir continuer à prétendre aux subventions et dotations, et, si nécessaire, de contracter un prêt en banque en cas de problème majeur. Notre réseau d’évacuation des eaux usées et des eaux pluviales s’effondre et entraîne avec lui la chaussée. Chaque tuyau à réparer avec l’asphalte à remettre coûte au bas mot à la commune environ 6 000 euros HT.


Malgré tout, quelques projets ont été menés en 2021. La liste suivante n’est pas exhaustive :


- Remplacement de l’horloge éclairage public de la mairie et remplacement de cinq ampoules de points lumineux.

- Remplacement d’une borne à incendie rue de la Fontaine aux Dames pour laquelle nous avons obtenu une subvention

- Réfection d’un tronçon de buses d’évacuation des eaux de pluie avec séparation entre eaux usées et eaux de source route de la Butte Rouge et rue de la Fontaine aux Dames.

- N’ayant pas reçu fin 2021 les notifications de subventions pour la chaudière de l’école, le remplacement de celle-ci a été repoussé à octobre 2022 (pendant les vacances scolaires).


Quelques évènements ont par ailleurs également été organisés avec succès : chasse aux œufs à Pâques, barbecue du 13 juillet (mais sans feu d’artifice à cause du mauvais temps), Halloween, Téléthon, Noël des enfants et colis des anciens. Nous avons été sensibles à la remarque qui nous avait été faite sur l’absence de communication papier des évènements et de leur distribution dans les boîtes aux lettres. Nous avons donc repris l’habitude d’imprimer et de distribuer les invitations aux différents évènements. Mais nous ne pouvons malheureusement que constater que la cassure provoquée par la COVID-19 dans nos pratiques sociales a encore du mal à être comblée, mais nous ne doutons pas que vous serez de plus en plus nombreux à venir.


Prenez soin de vous en ces temps de forte chaleur.

Le Maire,

Camille DIQUAS


Crédit photo : Le Pays Briard

Comentarios


Actualité
Posts Récents
Archives
bottom of page